Petit retour d’expérience sur les HoloLens3 min read

Petit retour d’expérience sur les HoloLens3 min read

J’ai pu essayer le nouveau casque de réalité augmentée made in Microsoft, le HoloLens ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience est vraiment très intéressante !

Loin de ressembler à ce que l’on pourrait imaginer, le rendu des hologrammes est tout simplement bluffant. Miniatures ou mastodontes, rien de tel que de tourner autour d’un objet, de le voir, et d’interagir avec comme s’il était vraiment présent dans la pièce.

Rendu d'un hologramme avec Hololens
Rendu d’un hologramme avec Hololens

La technologie est nouvelle et l’on se rend bien compte que les hologrammes sont de simples modèles 3D. En aucun cas leur incrustation dans le décor ne donne l’impression d’être approximative. En extrapolant, on peut tout à fait imaginer qu’avec du temps et de la maturité, les Assets seront suffisamment réalistes pour que les éléments projetés donnent l’impression d’être réel.

Concernant le confort de l’appareil, on ne ressent aucun malaise à son utilisation, aucune nausée. On ne perd pas non plus l’équilibre malgré ses 579 grammes. À vrai dire, passé quelques secondes d’utilisation, on est tellement immergé dans ce que l’on voit que l’on en oublie le casque.

Comprenez bien, contrairement à ses concurrents, l’HoloLens est indépendant. Il s’agit d’un véritable ordinateur. Pas besoin de le brancher à une tour ou de le connecter a un smartphone pour qu’il marche.

Petit bémol tout de même, le champ de vision devient le même que lorsque l’on porte des lunettes. En dehors des verres, on ne voit rien !

Imaginez que vous regardez un hologramme d’être humain représenté à échelle réelle. Si vous êtes trop proches de lui, vous ne verrez que son visage et son torse. Comme lorsque vous êtes proche d’une personne. Par contre, si vous jetez un coup d’œil vers le bas, vous ne verrez pas ses pieds ! Le champ de vision est pour l’instant concentré sur le centre de la visière. Il faut donc bouger la tête et non pas les yeux lorsque l’on se rapproche trop d’un objet.

Finalement, la prise en main des gestes à effectuer requiert un peu de temps et d’habitude, mais je suis sûr que l’on s’y fait rapidement. En tout cas, j’ai hâte de voir la suite !

Malheureusement, HoloLens n’est pas encore disponible au grand public, sa production et sa distribution sont contrôlées et seules certaines sociétés privilégiées aux États-Unis peuvent passer commande.

On imagine très bien son utilité dans l’enseignement, la mécanique ou la médecine. Imaginez une opération ou le médecin peut avoir une modélisation complète de son patient … Si tout cela ne vous convient pas, vous pouvez toujours jouer à Minecraft, le célèbre jeu est compatible HoloLens !

Je vous laisse finalement avec la présentation des HoloLens lors de la BUILD 2015. Si vous avez des questions n’hésitez à les poster à la suite de cet article, ce sera un plaisir pour moi d’y répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *